Des ducs de Bourgogne à nos jours
Rappel historique du passé militaire de la Côte d’Or et des batailles qui s’y sont déroulées
L’Union fédérale
René Cassin
Création de l’UF
Sa réalité dans le monde combattant d’aujourd’hui. Extrait du site de l’union fédérale :
historique
Peu après les premiers combats de la Grande guerre, les rescapés du front se rassemblent, las d’attendre des secours pécuniaires (les mesures en leur faveur datent encore de 1831 ! ).
C’est ainsi qu’en 1915-1916 se fondent des ” associations de mutilés et réformés n°1 avec aussi les veuves et même les ascendants. René CASSIN par exemple, grand blessé de 1914 et frère d’une veuve avec 3 orphelins, rejoint une telle association à Aix-en-Provence.
Devenue quelques années plus tard ” Union fédérale des associations françaises d’anciens combattants et victimes de guerre “, celle-ci devient en 1936 : ” UNION FÉDÉRALE DES ASSOCIATIONS FRANÇAISES D’ANCIENS COMBATTANTS ET VICTIMES DE GUERRE ET DES JEUNESSES DE L’UNION FÉDÉRALE “. En effet, poursuivant son œuvre en faveur du civisme, l’U.F. (abréviation commune) a fondé des groupements de jeunes.
Son siège social primitivement sis au n° 16 Rue de l’Abbaye dans le VIe arrondissement de PARIS, a été transporté au n°1 Rue de Brissac dans le IVe arrondissement, dans un immeuble acheté le 1er février 1928 grâce aux dons de ses groupements et fédérations départementales. Il y est toujours actuellement.
L’U.F. a été reconnue d’utilité publique par décret en date du 25 juin 1952.
Ses effectifs ont progressé jusqu’en 1940.
1918 : 14 720 membres

1920 : 119 898

1930 : 673 126

1939 : 947 000
Actuellement elle compte encore 100 000 adhérents qui ressortent de tous les conflits : 39-45, Corée, Indochine, A.F.N., Missions Extérieures.

Visitez le site de l’Union Fédérale pour une lecture complète en cliquant ici.